COVID-19 :
NOUVEAUX HORAIRES D'OUVERTURE DU DRIVE AGEN
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h
Fermeture SAMEDI.
Renseignements au 05 53 47 24 24.

Pourquoi faut-il couper du bois ?

 

Dans l’inconscient collectif, il est évident que moins on touche aux arbres, plus les forêts se développent. Or, la réalité est bien plus nuancée. L’entretien des forêts, de manière durable et raisonné permet à ces dernières de se développer plus rapidement, plus efficacement et en limitant quelques risques.

 

Couper du bois aide au renouvellement des forêts dans un contexte de changement climatique

Si l'écosystème forestier peut vivre et évoluer sans intervention humaine, le travail des forestiers est de l'aider à s'étendre, à conserver sa biodiversité et à stocker du carbone tout en produisant des ressources.

Une forêt sous-exploitée, vieillissante, non entretenue, dans laquelle le bois s’accumule est plus sensible aux perturbations de son écosystème.

La coupe, réalisée dans le cadre d’une gestion durable, est une opération de sylviculture fondamentale pour conserver une forêt en bonne santé, garantir son équilibre dans le temps et sa bonne résilience. En effet, si la forêt joue un rôle central dans la lutte contre le changement climatique en absorbant du carbone, elle en est également l’une des premières victimes : sécheresse, tempête, ravageurs, maladies…

Différentes pratiques sylvicoles sont utiles pour la santé de la forêt :

- Les ouvertures de cloisonnement : ce sont des aménagements d’ouverture pour faciliter la circulation au sein d’un peuplement forestier

- Les coupes sanitaires : ce sont des coupes qui ont pour but d’éliminer les arbres malades ou trop faibles qui pourraient transmettre les maladies.

- Les éclaircies : Elles ont pour but de supprimer un certain nombre d’arbre pour permettre à ceux qui ont le meilleur potentiel de croissance et ainsi leur permettre de se développer correctement

 

Couper du bois permet de limiter certains risques

L’entretien des forêts par la coupe d’arbres permet également de limiter les risques d’incendie qui peuvent être causés par une accumulation trop importante de bois, notamment de bois mort. Il permet aussi de prévenir les risques d’érosion (chute de blocs, ravinement) dans les zones de montagnes.